Antigel - MARC PERRENOUD

 

MARC PERRENOUD

Sam, 30 janvier

20H00 - (Portes: 19H00)

Théâtre Le douze dix-huit, Le Grand-Saconnex

Le jazz est une ville à traverser, de nuit, à pied et le piano de Marc Perrenoud, en arpenteur éclairé nous raconte, en sublime, les merveilles qu’on y glane.

Un piano, une batterie, une basse. Des mélodies claires, mélancoliques, des rythmes feutrés. Les gammes de la nuit, sous les doigts de Marc Perrenoud, sont tempérées, saturniennes et sibyllines. Les rues se frôlent. On croise, en ombres, Bach et Bill Evans, Keith Jarrett ou la bande-son du Roi et l’Oiseau de Wojciech Kilar. L’asphalte est une rivière, les façades, des chutes d’eau au ralenti, parfois des cavalcades langoureuses. La musique de Marc Perrenoud est une errance en concentré entre les murs d’une ville au tumulte lent, au timbre chaud, une ballade en plan séquence dans le Dublin de Joyce, un travelling le long d’un marché naissant en début d’aube à Beyrouth, un ballet de velours tissé dans la vieille ville de Genève. La batterie de Cyril Regamey recouvre la nuit d’une pluie de plume, la basse de Marco Müller respire les notes que Marc Perrenoud coule le long de ses avenues et nous, nous traversons sa musique comme une ville savourée.

Théâtre Le douze dix-huit, Le Grand-Saconnex

Inauguré il y a tout juste 18 mois… décidemment, il apprécie ce chiffre, le théâtre Le douze dix-huit, en référence au code postal du Grand-Saconnex, déploie son architecture épurée au cœur du site de la Ferme Pommier. Son intérieur rouge et noir accueille, tout au long de l’année, des spectacles variés et accessibles à tous, programmés par la compagnie genevoise lesArts : danse, théâtre humour, musique et cinéma. Non content de montrer, il permet également de pratiquer, grâce à ses cours collectifs de théâtre. Il n’y a vraiment pas de lézard… dans ce nouveau pôle culturel, le premier du genre dans la commune 1218.

Vidéos

A