Antigel - MARIE-CAROLINE HOMINAL & FRANÇOIS CHAIGNAUD

 

MARIE-CAROLINE HOMINAL & FRANÇOIS CHAIGNAUD

Duchesses

Mar, 2 février

18H00 - (Portes: 17H30)

Musée d’art et d’histoire, Genève

Mar, 2 février

20H30 - (Portes: 20H00)

Musée d’art et d’histoire, Genève

Entre extase aride, méditation radieuse et hypnose cruelle, Duchesses explore une danse invraisemblable, souveraine et prisonnière à partir du jeu le plus ancien de l’humanité. Le hula hoop, symbole de libération sexuelle, devient pour Duchesses un outil de chorégraphie, instantané et incessant, sans passé, ni futur - un véhicule universel à deux roues.

Durée : 34 minutes

En coproduction avec le Musée d’Art et d’Histoire

MARIE-CAROLINE HOMINAL

Marie-Caroline Hominal vit et travaille à Genève.

La pratique artistique de Marie- Caroline Hominal inclut la chorégraphie, la performance, la vidéo et le dessin. Elle a suivi une formation de danseuse à la TanzAkademie à Zürich, puis à la Rambert School of Ballet and Contemporary Dance à Londres, où elle intègre la National Youth Dance Company.
Elle développe des performances miniatures comme Le Triomphe de la renommée (2013), The Last Dance (2015) Ballet solo (2018) et des performances de longue durée comme Patricia Poses By The Pop Machine (2011), Ballet (2014), Grrrrrrrrrrrrr (2018). Elle co-signe avec l’artiste François Chaignaud Duchesses (2009). Elle a également créé le concert-performance pour une femme orchestre Silver (2013) et le projet de radio artisanale Where’s the MC (2015). Dans le cadre de son questionnement autour des sources de créativité et de la place de l’auteur·rice et de l’interprète dans une pièce, elle réalise la série Hominal/XXX ; Hominal/Öhrn (2018), Hominal/Xaba (2019). La dernière pièce du triptyque est prévue pour 2022.
Elle a collaboré avec les musiciens électroniques Clive Jenkins, Cristian Vogel, les artistes visuel·le·s Kim Boninsegni, David Hominal, Delphine Coindet. Elle a dansé pour le Tanztheater Basel, Irène Tassembedo, Blanca Li, Gisèle Vienne, Gilles Jobin, La Ribot et Marco Berrettini, avec lequel elle co-signe la chorégraphie du duo Ifeel2.
Elle a été invitée à prendre part au projet Human Writes (2012) de William Forsythe et B.O.B (2009), de Dick Wong.

En 2019, Marie-Caroline Hominal reçoit le titre de « Danseuse Exceptionnelle » par l’Office fédéral de la Culture.
Depuis 2008, son travail a été présenté dans des théâtres, musées et galeries d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Sud et du Nord. Elle est régulièrement invitée à donner des ateliers à l’ECAL-Lausanne, HSLU- Lucerne et à la Hoschschule der Künste-Berne.

En 2020, elle crée Le Cirque Astéroïde, performance dans un semi-remorque, et Sugar Dance, pièce de groupe qui explore l’imaginaire de la fête, la dynamique de l’entertainment et les artifices théâtraux.

FRANÇOIS CHAIGNAUD

Diplômé en 2003 du Conservatoire national supérieur de danse de Paris, François Chaignaud a collaboré avec plusieurs chorégraphes. Depuis 2004, il crée des performances dans lesquelles s'articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. Également historien, il a publié aux PUR L’Affaire Berger Levrault : le féminisme à l’épreuve (1898-1905). Cette curiosité historique le conduit à initier des collaborations diverses, notamment avec l'artiste Marie-Caroline Hominal (Duchesses, 2009) et l’artiste Théo Mercier (Radio Vinci Park, 2016). Depuis 2005, un dialogue soutenu entre François Chaignaud et Cecilia Bengolea donne vie à des œuvres hétéroclites, présentées dans le monde entier.

À l’occasion de La Bâtie-Festival de Genève en 2017, François Chaignaud crée en collaboration avec l’artiste Nino Laisné Romances inciertos, un autre Orlando, spectacle autour des motifs de l'ambiguïté de genre présenté lors de la 72ème édition du festival d’Avignon. En mai 2018, il crée également Soufflette, une pièce pour le Ballet Carte Blanche (Norvège). En mai 2019 a eu lieu au Kunstenfestivaldesarts la première représentation de Symphonia Harmoniæ Cælesitum Revelationum, une recherche autour du répertoire d'Hildegarde de Bingen en collaboration avec Marie-Pierre Brébant. Pour ses futurs projets, François Chaignaud collaborera notamment avec Akaji Maro, Dominique Brun et l’orchestre Les Siècles et imagine une nouvelle coopération avec Geoffroy Jourdain et l’ensemble vocal Les Cris de Paris.

François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy aux côtés de Cecilia Bengolea.

CRÉDITS & DISTRIBUTION

By & With / De & Avec
Production : MadMoiselle MCH & Vlovajob Pru
[Premiered at the / Première au festival Tanz Im August, Sommer.Bar – Berlin, 2009]

Musée d’art et d’histoire, Genève

Comme un vaisseau néobaroque amarré aux portes de la Vieille Ville… plus que centenaire, le Musée d’art et d’histoire de Genève est représentatif du style « beaux-arts », inspiré de celui du Grand Palais à Paris. Tout le faste architectural de ce bâtiment de 1910 se concentre sur la façade côté lac, avec des enfilades de colonnes, pilastres et sculptures monumentales. Riche de plus de 650'000 objets, ce musée, l’un des plus grands de Suisse, ne présente qu’un pourcentage infime de ses collections sur cinq étages dévolus aux arts appliqués, aux beaux-arts et à l’archéologie.

A